Accueil Comment tester les abeilles hygiéniques. SMR ou VSH Evaluation du SMR Comment établir un diagnostic correctement. Matériel nécessaire pour tester les colonies VSH. Questions et réponses concernant le VSH. Divers liens concernant la recherche du VSH. Annexes
         Réalisation :                  Bernard Leclercq - Mise à jour le 18/10//2015                      
Harris & Harbo spécialistes des abeilles SMR Adulte varroa se nourrissant de l'hémolymphe Scott BAUER (K8541-13) photo extraite de Agricultural Research, octobre 2005, p. 8-9
Condensé des questions posées  Comment peut-on tester nos futures abeilles VSH ? L'analyse doit être pratiquée sur des nymphes âgées de quel âge ? Comment et quel varroa comptabiliser ? Tout se jouera sur le temps que les varroas filles ont pour ce faire féconder ? Les abeilles qui perforent la cellule ne laissent pas le temps au mâle de pouvoir copuler ?- - Comment peut-on tester nos futures abeilles VSH ? Réponse de Renaud : voir - SMR ou VSH & Evaluation Réponse de Jean-Marie Je crois qu'il est indispensable de comprendre "à fond" la mécanique du VSH pour effectuer les mesures correctement. Réponse de Renaud Je pense que Jean-Marie a effectivement raison...par exemple la première chose à comprendre sur le varroa pour aller plus loin dans la sélection du VSH, c'est de savoir pourquoi une femelle varroa peut donner une projéniture ou non (varroa réproductif ou non-reproductif). L'explication se trouve dans l'excellent article du liebefeld.  L'analyse doit-elle être pratiquée sur des nymphes âgées de quel âge??? Réponse de Renaud Pour repondre à cette question H&H, savaient déjà que l'action de détection-nettoyage des abeilles VSH était réalisée par des ouvrières de 15-18J, mais ils ne savaient rien du MOMENT ou l'action de détection-nettoyage avait lieu(sauf que c'était après operculation). Pour déterminer cela, ils ont réalisé une petite expérience ou ils ont introduit des cadres d'âge différents et fortement infestés dans des colonies VSH. Ils se sont rendu compte que les cadres infestés et âgé de plus de 7-8jours (âge après operculation) n'étaient plus désoperculés. L’expérience est résumée ici,  Conclusion : l'action de détection-nettoyage a donc eu lieu avant 7-8j et donc toute analyse effectuée avant pourrait sous- estimer le VSH puisque un varroa reproductif aurait pu ne pas encore être nettoyé. C'est pour cela que les nymphes analysées doivent avoir un âge de 17 j(ou +) au minimum pour une analyse fiable (ici 17j depuis la ponte 9+8=17J). Pour aider les "Sélectionneurs-dépiauteurs-compteurs", j'ai fait un petit aide mémoire pour aider à déterminer l'âge de la nymphe. L'aide mémoire contient un petit protocole en 10 point pour aider à l'observation.(photos du ARS et protocole adapté des 'Glenn Apiaries' petit truc pour obtenir des larves de 17+ : il suffit 2 semaines avant l'observation ou congélation de marquer d'une punaise un cadre contenant une grande zone avec des larves naissantes (J+3) et éventuellement d'en faire un schéma, et ensuite de revenir 2 semaines plus tard pour prélever le cadre (3+14=17J). Comment et quel varroa comptabiliser ? Réponse de Renaud Il suffit de compter le pourcentage de varroas sans oeuf (oui/non, blanc/noir, yes/no, oeuf/pas oeuf) et il n'est plus nécessaire de compter les familles...Pourquoi??? simplement car H&H ont montré que cette simplification du comptage donnait les mêmes résultats....comment ont-il fait??...c'est ce qu'on va voir dans ce mail...dernière couche de théorie...après on fait la pratique à fond...promis-juré. Jusqu'ici je ne vous avais pas encore embêté avec les petits pois de Mendel, mais il faudra bien se farcir un 'chouillat' de génétique sur le VSH. Que connait-on sur la génétique du VSH?? pas grand chose puisque la découverte date d'une grosse année. Simplement les chercheurs pensent qu'il ne s'agit ni d'un gène recessif, ni dominant (comme accariose), mais que le comportement est guidé par un ensemble de gènes additifs. Cela veut dire que notre VSH est l'action conjointe de plusieurs gènes dont chacun a un effet sur le caractère VSH...bref, au plus on rassemble de gènes, au meilleur sera le nettoyage. H&H on donc réalisé une expérience géniale. ils ont fait produire des mâles par une mère hétérozygote et donc les mâles produits avaient statistiquement de 0 à 100% de génes du VSH dans cette colonie. (voir schéma ). Ensuite ils ont croisé 2 reines (1 homozygote et 1 sauvage) avec 1 SEUL mâle produit ci-dessus pris aléatoirement. la technique de "single drone insemination" permet d'inséminer une reine par 1 seul mâle.( voir schéma  ) H&H ont ainsi pu créer 35 colonies avec une répartition des génes codant pour le VSH allant de 0% à 100% comme indiqué sur le schéma. Ensuite H&H ont commencé à compter les familles de varroa sur les 35 colonies établies et ils se sont finalement aperçu qu'il n'était plus nécéssaire de compter les familles de varroa car : Le %tage de varroas qui ne pondent pas d'oeuf était relativement bien corrèlé avec le %tage de gènes codant pour le VSH. ( voir graphique ) C'est VRAIMENT GENIAL, car c'est la première fois que nous avons un test MATHEMATIQUE permettant d'évaluer la résistance à varroa et de dire celle-là est meilleure que l'autre. Tout se jouera sur le temps que les varroas filles ont pour ce faire féconder ? Réponse de Renaud Effectivement mais attention, non seulement la durée l'accouplement est importante pour la fertilité des varroas, MAIS AUSSI la fréquence des accouplements. Sur le graphique (fig3) tu observeras que la première femelle se fait féconder +/-15-20x par son frère alors la dernière femelle ne se fait féconder que 2-3x. Pour être fertile une femelle a donc besoin d'être fécondée de nombreuses fois ET longtemps. La troisième femelle sera donc en général une femelle non reproductive. Les chercheurs ont d'ailleurs analysé le contenu de la spermathèque des varroas reproductifs ou non-reproductifs. Les varroas non-reproductifs contiennent très peu de spermatozoides ET 50% n'en contiennent pas du tous!!!! (bref mal fécondé) cependant il existe 5 cas de figure ou un varroa sera classé non-reproductifs: 1)Varroas qui ne pondent pas 2)Varroas qui meurent avant de pondre 3)Varroas qui produisent seulement 1 fils 4)Varroas qui produisent 1 descendance qui meurt avant l?âge adulte 5)Varroas qui pondent tardivement et dont la descendance n?atteint pas l'âge adulte Mais Harbo & Harris ont pu montrer que seule les classes de varroa 1) et 2) étaient liées avec un résistance à varroa. Une sélection sur le cas de figure 2) n'était pas envisageable car le taux de "varroas qui meurent avant de pondre" était faible sur des abeilles non-sélectionnées (->difficilement détectable). C'est pour cela qu'au tout début de leur sélection, H&H ont choisi l'option de sélectionner uniquement des abeilles contenant un couvain avec un fort taux de Varroas qui ne pondent pas(classe 1) . Maintenant pourquoi une sélection sur un 'taux Varroas qui ne pondent pas' vas-t'il déboucher sur une sélection "parallèle" d'une abeille hygiénique contre varroa???? celui qui peut comprendre cela a tout compris du mécanisme du VSH...on verra pourquoi d'ici peu, c'est primordial. Les abeilles qui perforent la cellule ne laissent pas le temps au mâle de pouvoir copuler ? Réponse de Renaud En fait qu'il ait le temps de féconder ses soeurs ou pas n'a pas d'importance, Les abeilles VSH éliminent la nymphe avant que les jeunes varroas ne deviennent adultes et ils sont éliminés. Le cycle de reproduction du varroa est donc arrêté. MAIS la question du timing est hyper-importante pour les sélectionneurs. Mise en page : Bernard LECLERCQ
Vidéos   Vidéos Test VSH Test VSH Articles Articles Etablir un pédigrée Etablir un pédigrée Certificat sanitaire Certificat sanitaire Considérations Considérations Abeilles hygiéniques Questions et réponses concernant le VSH.